Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Turin et son Linceul
Article mis en ligne le 12 juin 2015
dernière modification le 5 juillet 2015
logo imprimer

Le linceul de Turin à la cadence des saints

Mardi 2 juin avant 5h du matin, les pèlerins du Linceul sont sur le départ. Mercredi 3 juin bien tard dans la nuit, les voici rentrés, fourbus mais plein d’entrain.

Entre temps, ils ont vu le Linceul, ce linge très saint où reposa le corps de Jésus crucifié, d’où il jaillit vivant pour l’éternité !

Un peu comme un cadeau que le pape fait aux salésiens de don Bosco à l’occasion du deuxième centenaire de sa naissance, l’ostension du Saint Suaire, nous aura redonné l’envie de courir vers Jésus à la suite des saints. Courir, nous l’avons fait, sous le soleil de Turin, dans le dédale de ses rues tracées au cordeau ! A peine arrivés, tout juste installés dans une très belle hôtellerie construite dans un ancien arsenal, devenu lieu de promotion de la paix à l’école de l’évangile, nous allons passer l’après-midi au Valdocco, le quartier où don Bosco édifia avec ses jeunes un oasis de charité éducative. La messe nous rassemble dans la magnifique basilique Saint Marie Auxiliatrice, splendeur rococo construite par don Bosco à la demande de la Sainte Vierge elle-même ! Joie de côtoyer ce grand saint, nous visitons ces « appartements », la chapelle Pinardi, où nous chantons les vêpres... Ici tout respire encore la présence aimante et joyeuse de saint Jean Bosco : La foule amassée dans la cour, les guides bénévoles chaleureux et pleins de zèle, chacun d’entre nous touché par la grâce du lieu. Merci mon Dieu ! La prière du soir, dans la chapelle de l’arsenal de la paix, fera monter au Ciel notre joie de ce premier jour.

Bon pied, bon œil, voici le grand jour où nous allons voir la sainte relique. Le musée de la confrérie du saint Suaire nous plonge avantageusement dans l’admiration face au prodige du Linceul. La tradition chrétienne et la science se retrouvent pour nous présenter, non seulement le drap vénéré, mais Jésus lui-même qui nous a sauvés !
Nous voici à la cathédrale. Long parcours de contrôle de sécurité et d’introduction progressive à la rencontre. Nous y sommes. Dans la pénombre, luit, comme la lumière de la résurrection qui pointe, le linceul de Jésus. Moment solennel, que la présence des carabinieri en faction manifeste encore, nous contemplons Jésus qui nous a aimés jusqu’à donner sa vie sur la croix. Nous voyons « le plus grand témoignage de l’amour le plus grand » !
C’est enfin chez Notre Dame de toute consolation que nous achevons notre périple. Accueillis là encore comme des chers amis, nous sommes reçus à table avant de découvrir cette stupéfiante basilique de « la Consolata », haut lieu de l’histoire et de la foi turinoise, où repose aussi don Giuseppe Caffasso, le directeur spirituel de don Bosco, où le bienheureux Pier Giorgio Frassati est venu si souvent prier, où nous confions à Marie consolatrice toutes nos intentions et les vôtres.

Un dernier sprint, qui à pied, qui en bus, nous conduit à la gare, le train arrive, nous chantons et louons le Seigneur, il est bon !
Don Antoine+


Évènements à venir

0 | 5

0 | 5



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.14