Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

L’amour de l’Église, comme signe concret de mon amour du Christ
Article mis en ligne le 10 avril 2015
dernière modification le 27 septembre 2015
logo imprimer

L’amour de l’Église, comme signe concret de mon amour du Christ

Pour écouter

Cliquer sur l’icône

Chers amis,

Lors de l’Assemblée Générale du lundi 9 mars dernier au Foyer de Charité de Combs­la­-Ville, je vous entretenais de l’Église comme extension et plénitude du Christ. Je veux encore revenir sur ce très grand et beau mystère.

L’Église fait partie de notre foi comme nous le proclamons publiquement chaque dimanche dans le Je crois en Dieu.

Mais dans la mentalité ambiante où chacun prend un peu de ce qui lui plait dans chacune des religions, il est important d’avoir les idées claires et de savoir les présenter simplement.
Notre religion est une religion révélée. Ce n’est jamais l’homme qui peut inventer Dieu. L’homme ne peut que recevoir la révélation de Dieu qui dépasse infiniment les
capacités humaines.
Si Dieu est Dieu, si Dieu est vraiment l’être parfait comme tous les croyants s’accordent à le dire, alors, comme dit l’acte de foi, il ne peut ni se tromper, ni nous tromper, car il est la Vérité, il est tout- puissant, et s’il se révèle aux hommes, il doit pouvoir nous donner une garantie stable au cours des siècles que nous ne sommes pas dans l’erreur. Lorsque Dieu se révèle aux hommes, il doit forcément y avoir un mode de révélation qui permette aux hommes de bonne volonté de pouvoir atteindre cette vérité sur Dieu.

Dans la 4ème prière eucharistique, nous prions ainsi :
Comme l’homme avait perdu ton amitié en se détournant de toi, tu ne l’a pas abandonné au pouvoir de la mort. Dans ta miséricorde, tu es venu en aide à tous les hommes pour qu’ils te cherchent et puissent te trouver. Tu as multiplié les alliances avec eux, et tu les a formés par les prophètes.
Et plus loin :
Regarde, Seigneur, cette offrande que tu as donnée toi-même à ton Église ; accorde à tous ceux qui vont partager ce pain et boire à cette coupe d’être rassemblés
par l’Esprit Saint en un seul corps, pour qu’ils soient eux-mêmes dans le Christ une vivante offrande à la louange de ta gloire.

  • L’Église est vraiment le don de Dieu pour nous conduire jusqu’à lui.
  • L’Église est le sacrement de l’union intime de tout homme avec Dieu.
  • L’Église est sacrement de Dieu, c’est à dire, elle est le signe sacré efficace qui rend réellement présent ce qu’elle signifie.
    C’est par l’Église que je reçois la révélation de Dieu.
    C’est l’Église qui me transmet la parole de Dieu en me l’annonçant.

Les Témoins de Jéhovah qui n’apparaissent qu’en 1870 traduisent la Bible reçue par l’Église en la déformant dans le sens qui l’intéressent, pour nier la divinité de Jésus. Ils accusent l’Église d’avoir triché et déformé la Parole de Dieu. Comment peuvent-­ils prétendre que Dieu aurait laissé fausser son message pendant 18 siècles ? Et comment peuvent­-ils connaitre le vrai message alors qu’ils étaient absent pendant 19 siècles ?
Nos frères protestants, à la suite de Luther, ont voulu s’affranchir de l’Église comme magistère voulu par Dieu. Ils ont déjà fait un tri dans l’Écriture, en rejetant les livres ou les passages de livres qui n‘allaient pas dans leur sens :

  • Dans l’Ancien Testament, ils ont exclu les livres de Judith, de Tobie, les deux livres des Macchabées (dits aussi des Martyrs d’Israël), de la Sagesse, de l’Ecclésiaste et du Siracide, et les passages en grec des livres d’Esther, de Baruch et de Daniel.
  • Et dans le nouveau Testament, ils ont évacué les lettres de Saint Jacques, de Saint Jude, la deuxième de Pierre, les 2 et 3èmes de Jean, et l’Apocalypse.

Or Luther meurt en 1546. Leur postériorité par rapport à l’origine entraine le même discrédit sur leur position. Ce n’est pas sérieux comme respect de la Parole de Dieu.

L’Église ne me transmet pas seulement la Parole de Dieu, mais elle me donne aussi sa vie, la personne vivante du Christ. Cela m’est garanti dans les 7 sacrements.
Au sommet de l’action du Christ dans son Église, il y a les 7 sacrements institués par le Christ où je peux réellement rencontrer le Christ et profiter de son amour.

Cela est garanti par Jésus indépendamment de la sainteté de l’intermédiaire humain.
Nos frères protestants ont ainsi évacué le sacerdoce, l’onction des malades, la confirmation. Ils ne considèrent pas le mariage comme un sacrement, même s’ils en célèbrent.
Et ils ont réduit l’Eucharistie à ce qu’ils appellent la Cène : un mémorial humain, qui ne rend pas présent réellement le Christ, ou alors, d’après eux, seulement grâce à la foi des croyants et seulement pendant le temps de la célébration.
Quant au baptême, les protestants pentecôtistes récusent la valeur de notre baptême s’il n’est pas par immersion. Ils rebaptisent les catholiques alors que, pour des raisons pratiques évidentes, il a été paisiblement admis pendant des siècles que le baptême par effusion était tout aussi valable que celui par immersion. Il est important aussi de savoir que la liturgie catholique prévoit toujours le baptême par immersion comme une possibilité de célébration.
Ils ne connaissent pas non plus de sacrement de réconciliation, et traduisent à tort les paroles de Jésus au soir de Pâques : “Recevez l’Esprit-Saint, tous ceux à qui vous
pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés, tous ceux à qui vous les maintiendrez, ils leur seront maintenus” ­ par l’idée que toute la communauté croyante à le pouvoir de se (? ) pardonner les péchés par une relation directe à Dieu.
Nous les catholiques, au début de la messe, nous demandons pardon pour tous les péchés véniels que nous avons pu accumuler durant la semaine, et le prêtre demande à Dieu au nom de toute l’assemblée, de bien vouloir accorder son pardon. Mais dès qu’il s’agit d’un péché grave qui fait perdre l’amitié de Dieu, il faut l’intermédiaire du prêtre de l’Église pour avoir l’assurance d’être pardonné sans me débrouiller seul avec Dieu à bon compte puisqu’il ne répond pas sensiblement.

Oui, nous avons vraiment besoin de l’Église pour nous transmettre la vie et la parole de Dieu.


Évènements à venir

0 | 5

0 | 5



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47