Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

L’adoration eucharistique
Article mis en ligne le 15 novembre 2014
dernière modification le 27 septembre 2015
logo imprimer

Pour écouter


cliquer sur l’icône

Chers frères et sœurs,
Je ne doute pas que vous avez approfondi votre regard sur ceux que le Seigneur vous donne de côtoyer. Plus qu’avant, j’espère, vous demandez au Seigneur ce qu’Il pense d’eux. Vous vous intéressez à leur vie intérieure, vous vous demandez s’ils ont déjà ressenti la présence et l’action du Seigneur dans leur vie. Sans rien leur dire, vous parlez souvent d’eux au Seigneur. Vous ressentez un peu du désir qu’a le Seigneur de les attirer à Lui. Vous souhaitez pour eux de tout votre cœur qu’ils Le rencontrent et qu’ils goûtent son amitié. Vous avez déjà identifié - ou vous êtes sur le point de le faire - une ou deux personnes que le Seigneur vous destine particulièrement à évangéliser.
C’est déjà très bien, … mais cela est encore bien insuffisant pour l’évangélisation !
Il s’agit de leur manifester discrètement et concrètement la charité du Christ.
Pour cela, deux axes d’effort : l’adoration eucharistique et le service de vos frères.

L’adoration eucharistique est le fondement absolument indispensable de tout résultat apostolique, de toute fécondité missionnaire des cellules paroissiales d’évangélisation.
L’adoration, qu’est-ce que c’est ?
C’est la bouche qui va vers la bouche, selon l’étymologie du mot. C’est un baiser d’amour à Dieu. C’est ma bouche qui parle de Dieu, qui parle à Dieu. C’est d’abord intérieur, même si cela peut transparaître par la parole, le chant ou l’attitude physique.
C’est aussi un baiser d’amour de Dieu pour moi. Je ne ressens peut-être rien psychologiquement, mais je sais par la certitude de la foi et l’intuition de l’amour que Dieu ne déçoit pas et ne se laisse jamais vaincre en générosité. Mystérieusement, il fait son œuvre en moi par osmose, par imprégnation. Il me comble de sa grâce, et des 7 dons du Saint Esprit en particulier.
Faut-il nécessairement lui parler dans l’adoration ?
En transposant entre deux amoureux, vous comprendrez vite : si l’un des deux parle sans cesse sans jamais laisser parler l’autre, leur amour risque de se refroidir. Les temps de silence et de croisement de regard sont aussi importants dans l’amour humain. De même dans l’adoration devant Dieu, il faut savoir d’abord l’écouter, et parfois aussi rester en silence, pour le seul plaisir de se tenir en sa présence.

Ne me dites pas que vous ne pouvez pas trouver ce temps. Soyez scientifique ! Expérimentez concrètement que consacrer chaque jour au minimum un quart d’heure à un véritable cœur à cœur avec le Seigneur change concrètement la vie. Si en plus vous persévérez à prier pour la ou les deux personnes que le Seigneur vous a montrées, vous leur êtes déjà suprêmement utile. En effet, en partageant toujours plus le désir de Dieu sur eux, vous voulez ce que Dieu veut, et votre prière atteint une efficacité rare, même s’il ne vous est peut-être pas donné tout de suite d’en voir les résultats.
En tout cas, votre efficacité missionnaire vient d’abord de votre sérieux dans l’adoration.
L’adoration est la source de l’amour véritable, et la vie des membres des cellules demande de la part de chacun de développer concrètement l’adoration eucharistique.
Je demande à chacune des cellules de faire le point sur la participation à l’adoration sur votre paroisse. Prenez contact avec votre curé, et allez renforcer ou développer ou mettre en place l’adoration en coordination avec lui.

L’autre point important, c’est la charité concrète, le service de nos frères rempli par l’amour même du Christ. Jésus y insiste souvent dans l’évangile, et il nous montre l’exemple du service. Il l’a mis en pratique et il demande à ses disciples de l’imiter sur ce point : Mc 10, 43-45 : "Celui qui voudra devenir grand parmi vous sera votre serviteur, et celui qui vou­dra être le premier parmi vous sera l’esclave de tous. Aussi bien le Fils de l’homme lui-même n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude."
Ph 2, 5-8 : "Ayez entre vous les mêmes sentiments qui sont dans le Christ Jésus : Lui, de condi­tion divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même, prenant condition d’esclave, et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort et à la mort sur une croix !"
Jn. 13,3-5 : "Sachant que le Père lui avait tout remis entre les mains et qu’il était venu de Dieu et qu’il s’en allait vers Dieu, Jésus se lève de table, dépose son vêtement ... puis il met de l’eau dans un bassin et commence à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint."
Jn. 13,12-17 : "Lorsqu’il eut achevé de leur laver les pieds, Jésus prit son vêtement, se remit à table et leur dit : "Comprenez-vous ce que j’ai fait pour vous ? Vous m’appelez le Maître et le Seigneur et vous dites bien, car je le suis. Dès lors, si je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez vous aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car c’est un exemple que je vous ai donné : ce que j’ai fait pour vous, faites-le vous aussi. En vérité, en vérité, je vous le dis, un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie. Sachant cela, vous serez heureux si du moins vous le mettez en pratique."
Si le Christ a fait ainsi, nous aussi, nous devons faire de même : rendre les services, y compris les plus humbles, à nos frères. Cette semaine, réfléchissez sous le regard de Jésus aux services concrets qu’il vous demande de rendre à ceux qu’il vous a donné de rencontrer, et considérez comme un honneur d’être appelé à servir Jésus dans vos frères.

Dans le déroulement de la réunion, le temps des avis, qui ne devrait pas dépasser 5 minutes, est justement une occasion concrète de souffler un peu après l’approfondissement de l’enseignement. Aussi brièvement que possible, sous le contrôle du responsable, on pourra faire l’annonce des besoins ce qui permet aux membres de la cellule d’exercer une charité concrète, un service les uns envers les autres. La cellule ne peut pas résoudre tous les problèmes, mais il est bon de s’entraider concrètement entre chrétiens, en tant que chrétiens. S’il n’y a pas de solution au sein du groupe, et que le besoin n’est pas trop urgent, on pourra éventuellement faire remonter la demande de service au réseau des cellules présentes sur la même paroisse.

Que l’Esprit-Saint vous bénisse et vous remplisse de charité à l’exemple du Christ serviteur !


Évènements à venir

0 | 5

0 | 5



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.14