Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Trois nouveaux saints, dont deux franco-québécois
Article mis en ligne le 14 avril 2014
dernière modification le 19 avril 2015
logo imprimer

Trois nouveaux saints, dont deux franco-québécois

Le pape François a officiellement inscrit jeudi 3 avril trois nouveaux saints au catalogue des saints de l’Église catholique.

Outre l’Espagnol José de Anchieta (1534-1597), originaire des Canaries et premier missionnaire jésuite du Brésil, le pape a canonisé deux missionnaires français évangélisateurs du Canada au XVIIe siècle.

Le premier, Mgr François de Montmorency-Laval, né en 1623 à Montigny-sur-Avre (Eure-et-Loir) dans une grande famille de l’aristocratie française, fut, en 1674, le premier évêque de Québec et fonda le séminaire de la ville où il mourut en 1708

La seconde, Sœur Marie de l’Incarnation, née Marie Guyart en 1599 à Tours (Indre-et-Loire) est la fondatrice du couvent des ursulines de Québec.
Ces trois canonisations ont été effectuées selon la procédure dite de la « canonisation équipollente » qui permet une canonisation après une enquête de la section historique de la Congrégation des causes des saints sur des bienheureux au culte déjà ancien et reconnu, sans qu’un miracle contemporain ne soit requis, mais simplement sur base des récits dignes de foi de miracles advenus avant ou après la mort du futur saint.
Cette procédure, relativement rare dans l’Église, avait été utilisée en 1931 pour saint Albert le Grand, en 1943 pour sainte Marguerite de Hongrie, en 2012 pour sainte Hildegarde de Bingen, et, l’an dernier, par le pape François pour le jésuite français Pierre Favre. (Extrait d’un article de la Croix).



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.32