Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Week-end à Cuba et Paris pour nos 5°
Article mis en ligne le 16 mars 2014
logo imprimer

Week-end à Cuba et Paris d’une grande profondeur pour nos 5°

Tous nos jeunes de 5ème étaient présents samedi soir à la messe anticipée invités comme le reste de la paroisse à rencontrer don Jean Yves missionnaire à Placetas commune de Cuba. Ce fut une célébration très riche de partage et d’intériorité, nous invitant à nous mettre en route en ce premier dimanche de carême, nous mettre en route pour nous rapprocher du Christ en ayant le souci du pauvre. A l’issue de la messe, nous nous sommes retrouvés 25 jeunes et moi-même au relais avec don Jean Yves pour aller plus loin dans la compréhension de sa mission auprès des habitants de Placetas, commune de 45 000 habitants. Après un casse-croûte bien venu, don Jean Yves a présenté un film nous permettant de bien visualiser les réalités de la vie cubaine, telles qu’il en fait l’expérience quotidiennement avec ses confrères. L’échange qui a suivi a permis aux 5ème de prendre conscience de leur chance d’avoir un toit, de quoi manger tous les jours, d’aller à l’école même si tout n’est pas toujours rose pour chacun d’eux.

Après une bonne nuit ou presque, car pour certains elle a été agitée par tout ce qu’ils ont découvert, rendez-vous était donné à la gare pour une visite aux Sœurs Missionnaires de la Charité à Paris, plus précisément les Sœurs de Mère Teresa. Visite aussi intense que la veille. Un petit jeu de piste pour arriver à bon port, c’est un peu après 15h que nous sonnons au 62, rue de la Folie Méricourt. Sœur Agnès, en sari, nous accueille et nous installe dans le salon de repos du foyer. Après un temps de prière, s’ouvre un grand moment de présentation de l’œuvre et action de mère Teresa. Ce que sœur Agnès a souligné, c’est la réponse de mère Teresa à l’appel de Jésus. Créer un ordre qui a pour unique objet « le pauvre ». Elle a insisté sur les lieux d’habitation du Christ qu’elle a fait chercher aux enfants…. : la messe, notre cœur, la Parole de Dieu, la prière… et le pauvre. Pour Mère Teresa, la prière n’est pas du temps pris sur le service des pauvres, mais bien une partie essentielle de celui-ci : « plus nous recevons dans la prière silencieuse, plus nous pouvons donner. » Chacun est capable, nous dit sœur Agnès, d’expérimenter la présence du Christ dans ses actions. Quand après une action on ressent une grande joie intérieure, un bien-être discret, on peut se dire que le Christ était avec nous dans cette action. Foyer d’accueil de jeunes femmes en détresse en hébergement temporaire (30 chambres), « Soupe Kitchen » tous les jours de la semaine sauf le jeudi (300 repas servis dans la matinée) pour toute personne indigente. La particularité de cette soupe populaire ? La prière avant le repas avec lecture de l’évangile du jour. Tous, croyants ou non, respectent et attendent ce temps. Autre importance, ici, le repas est servi individuellement à table. Ce n’est pas un plateau impersonnel pris sur un tapis roulant. Chacun est reconnu, important, il est celui en qui Jésus se tient. Il est respecté et de son côté il respecte les sœurs et les bénévoles qui œuvrent avec elles. Les sœurs vivent une vie de prière, de service et de présence aux plus pauvres. Ici comme à Cuba et à Calcutta, c’est le même Jésus qui est reconnu dans cette humanité blessée.
Ce moment de retraite particulier invite à un carême de proximité avec son prochain, et sœur Agnès confirme qu’aimer l’autre ne peut se faire que dans la prière, surtout s’il me dérange !
Bon carême à tous et merci aux jeunes et aux accompagnateurs !


Évènements à venir

0 | 5 | 10 | 15 | 20

0 | 5 | 10 | 15 | 20



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47