Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

« Je crois à la Sainte Eglise catholique »
Article mis en ligne le 19 avril 2013
logo imprimer

Cliquer sur l’icône


Pour écouter

11ème enseignement :

« Le Christ est la lumière des peuples : réuni dans l’Esprit Saint, le saint Concile souhaite donc ardemment, en annonçant à toutes les créatures la bonne nouvelle de l’Evangile, répandre sur tous les hommes la clarté du Christ qui resplendit sur le visage de l’Eglise. » C’est sur ces paroles que s’ouvre la « constitution dogmatique sur l’Eglise « du deuxième Concile du Vatican. Par là, le Concile montre que l’article de foi sur l’Eglise dépend entièrement des articles concernant le Christ Jésus. L’Eglise n’a pas d’autre lumière que celle du Christ ; elle est, selon une image chère aux Pères de l’Eglise, comparable à la lune dont toute la lumière est le reflet du soleil.

L’article sur l’Eglise dépend aussi entièrement de celui sur le Saint Esprit qui le précède. « En effet, après avoir montré que l’Esprit Saint est la source et le donateur de toute sainteté, nous confessons maintenant que c’est Lui qui a doté l’Eglise de sainteté. L’Eglise est, selon l’expression des Pères, le lieu « où fleurit l’Esprit ».

Croire que l’Eglise est « Sainte » et « Catholique », et qu’elle est « Une » et « Apostolique » (comme l’ajoute le Symbole de Nicée-Constantinople) est inséparable de la foi en Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit. Dans le Symbole des apôtres, nous faisons profession de croire une Eglise Sainte et non pas en l’Eglise, pour ne pas confondre Dieu et ses œuvres et pour attribuer clairement à la bonté de Dieu tous les dons qu’il a mis dans son Eglise.

Le mot « Eglise (ekklèsia), signifie « convocation ». il désigne des assemblées du peuple, en général de caractère religieux. C’est le terme fréquemment utilisé dans l’Ancien Testament grec pour l’assemblée du peuple élu devant Dieu, surtout pour l’assemblée du Sinaï où Israël reçut la Loi et fut constitué par Dieu comme son peuple saint. En s’appelant « Eglise », la première communauté de ceux qui croyaient au Christ se reconnaît héritière de cette assemblée. En elle, Dieu convoque » son peuple de tous les confins de la terre.

L’Eglise est dans l’histoire, mais elle la transcende en même temps. C’est uniquement « avec les yeux de la foi » que l’on peut voir en sa réalité visible en même temps une réalité spirituelle, porteuse de vie divine.

C’est dans Eglise que le Christ accomplit et révèle son propre mystère comme le but du dessein de Dieu « récapituler tout en Lui » (Ep 1, 10). Saint Paul appelle « grand mystère » (Ep 5, 32) l’union sponsale du Christ et de l’Eglise. Parce qu’elle est unie au Christ comme son Epoux, l’Eglise devient elle-même à son tour mystère.

« L’Eglise est, dans le Christ, en quelque sorte le sacrement, c’est-à-dire à la fois le signe et l’instrument de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain » : Etre le sacrement de l’union intime des hommes avec Dieu : c’est là le premier but de l’Eglise. Parce que la communion entre les hommes s’enracine dans l’union avec Dieu, l’Eglise est aussi le sacrement de l’unité du genre humain.

Comme sacrement, l’Eglise est instrument du Christ. « Entre ses mains elle est l’instrument de la Rédemption de tous les hommes », le sacrement universel du salut », par lequel le Christ « manifeste et actualise l’amour de Dieu pour les hommes ». Elle « est le projet visible de l’amour de Dieu pour l’humanité », qui veut « que le genre humain tout entier constitue un seul Peuple de Dieu, se rassemble dans le Corps unique du Christ, soit construit en un seul temple du Saint Esprit.

« Le Christ Jésus s’est livré pour nous afin de nous racheter de toute iniquité et de purifier un Peuple qui lui appartienne en propre » (Tt 2, 14).

« Vous êtes donc une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un Peuple acquis » (1 P 2,9).

On entre dans le Peuple de Dieu par la foi et le Baptême. « Tous les hommes sont appelés à faire du peuple de Dieu, « afin que, dans le Christ, « les hommes constituent une seule famille et un seul Peuple de Dieu ».

L’Eglise est le Corps du Christ. Par l’Esprit et son action dans les sacrements, surtout l’Eucharistie, le Christ mort et ressuscité constitue la communauté des croyants comme son corps.

Dans l’unité de ce Corps dont le Christ est la Tête : elle vit de Lui, en Lui et pour Lui. Il vit avec elle et en elle.

L’Eglise est l’Epouse du Christ. Il l’a aimée et s’est livrée pour elle. Il l’a purifiée par son sang. Il a fait d’elle la Mère féconde

Pour approfondir l’enseignement  :
- Que retenez-vous d’essentiel de cet enseignement ?
- Cet article du Credo est-il désormais plus clair pour chacun d’entre vous ? -Avez-vous bien compris pour quoi il nous faut croire à l’Eglise catholique ?




puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.14