Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Les Rameaux
Article mis en ligne le 15 mars 2013
logo imprimer

Avec les Rameaux, nous entrons dans la Semaine Sainte .

Dimanche prochain, la liturgie des Rameaux, après l’acclamation triomphale et joyeuse de Jésus entrant dans sa ville, va nous faire entendre le récit de la Passion. L’Église veut ainsi nous rappeler que notre foi maintient vivante l’espérance malgré toutes les images de passion que nous livrent chaque jour nos écrans de télévision, les pages de nos journaux : toutes ces souffrances causées par la haine, l’égoïsme, la violence des hommes.

La croix de Jésus n’a pas supprimé le scandale du Mal. En étant lui-même victime de ce Mal, en aimant les siens jusqu’au bout, en pardonnant, Jésus fait de sa mort le signe suprême de son amour et de l’amour infini de son Père. Il redonne ainsi à notre monde son sens.
Le dimanche des Rameaux, par notre démarche de foi, nous proclamons que nous voulons faire nous aussi de notre vie un chemin d’amour pour semer autour de nous des signes d’espérance qui soient joie et vie.

Quelle est l’origine et l’histoire de la fête des Rameaux ?

À Jérusalem, on célébrait dès le IVe siècle l’entrée de Jésus dans la ville. L’Eglise de Jérusalem en 383 invitait les pèlerins à participer à une procession "mimant" l’entrée triomphale du Christ à Jérusalem. Cette fête venait sans doute de Constantinople. Cependant cet évènement n’a pas donné lieu à une des douze grandes fêtes liturgiques orientales et les icônes de l’entrée à Jérusalem se sont développées seulement au XVIe et XVIIe siècle.
À Rome, au moins depuis le VIe siècle, le dimanche précédant Pâques était celui de la Passion. La fête des Rameaux s’est répandue en occident au Moyen Âge au IXe siècle. On trouve des représentations de l’entrée de Jésus à Jérusalem au Xe et XIe siècle.
La liturgie d’aujourd’hui a associé la célébration romaine de la passion et la célébration des Rameaux.

Comment se déroule la liturgie et la messe du dimanche des Rameaux et de la passion ?

La célébration comporte deux parties  :
- d’abord la liturgie des rameaux,
- puis la messe de la Passion.
Le dimanche des Rameaux, les ornements liturgiques sont rouges. Cette couleur est à la fois le signe de la royauté de Jésus et de sa passion.

- La bénédiction et la procession des Rameaux  : en un lieu extérieur à l’église le célébrant bénit les rameaux et lit l’évangile de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. Puis l’assemblée part en procession en chantant "Hosanna", chacun portant un rameau béni dans la main pour acclamer le Seigneur. Cette procession est un hommage solennel au Christ Roi, c’est l’acclamation de celui que nous reconnaissons comme le Seigneur ressuscité.
L’entrée solennelle dans l’église évoque à la fois l’entrée de Jésus à Jérusalem et le jour eschatologique ou l’humanité entrera définitivement dans la Jérusalem céleste.

- La messe et la lecture de la Passion
La liturgie de la parole comporte un texte d’Isaïe (50,4-7) sur le serviteur souffrant et un texte de St Paul (Ph 2,6-11) sur le Christ abaissé, puis exalté. On lit ensuite un des récits évangéliques de la passion qui décrit les souffrances et la mort de Jésus. Cette longue lecture, que l’on écoute debout nous fait participer à la passion de Jésus. Au moment de la mort de Jésus, on est invité à s’agenouiller quelques instants dans une attitude d’adoration.

Dans la même rubrique



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.32