Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

La Nouvelle Evangélisation, un défi mondialisé
Article mis en ligne le 10 novembre 2012
dernière modification le 21 mai 2017
logo imprimer

De retour de Rome où ils ont participé au synode des évêques sur « La Nouvelle Evangélisation pour la transmission de la foi chrétienne » (7-28 octobre 2012), les délégués français et le Secrétaire spécial du synode ont partagé ce qu’ils retiennent de l’événement.

Mgr Pascal Wintzer
 : « Inviter à rencontrer le Christ »
Pour sa première participation à un synode à Rome, l’archevêque de Poitiers a apprécié de sortir des questions hexagonales. Bien que pasteur d’une Église particulière, l’évêque est aussi responsable de l’Eglise universelle, comme l’a souligné le concile Vatican II. Il a noté une évolution au cours du synode : Le pessimisme du début a pu être dépassé pour aboutir à un message au peuple de Dieu qui a « du tonus et de la confiance ». « D’un regard sur la société, on est passé à un regard sur le Christ » analyse-t-il. S’il reste perplexe quant à ce que recouvre la Nouvelle Evangélisation, il considère que la nouveauté est celle de la société dans laquelle annoncer le Christ. Face à ce défi, il voit deux tentations : un esprit de croisade qui verrait les religions s’allier ensemble contre le monde moderne et une tour d’ivoire dans laquelle se replieraient les catholiques. Pour lui, il est urgent de leur (re) donner « une solidité intérieure ». Il compte sur l’exhortation apostolique du pape Benoît XVI pour recueillir les fruits de ce travail.

Mgr Yves Patenôtre : « Un événement dans la foi »
Archevêque de Sens-Auxerre et évêque de la Mission de France, il a été touché par la diversité des évêques réunis pour le synode. Que le Christ continue de rassembler en a fait « un événement dans la foi ». Il a évoqué l’Assemblée générale de la Communauté Mission de France sur le thème : « Dans les basculements du monde, des semences d’Evangile » (juillet 2012) et son travail de réflexion sur la façon de témoigner de la foi chrétienne au cœur de tous ces bouleversements.

Mgr Dominique Rey  : « Une expérience conciliaire »
50 ans après l’ouverture de Vatican II, l’évêque de Fréjus-Toulon a qualifié le synode d’ « expérience conciliaire ». Pastorale de la rencontre avec le Christ, dialogue entre foi et culture, dynamique de conversion spirituelle sont les points qu’il retient. Dans ce monde « en transformation », il invite à valoriser les signes d’espérance.

Mgr Claude Dagens : « Vérifier la communion catholique »
L’évêque d’Angoulême était rapporteur du carrefour « Gallicus B » qui regroupait 22 évêques : y étaient présents les archevêques de Paris, Bruxelles et Québec, mais aussi une dizaine d’évêques d’Afrique francophone et le futur cardinal Béchara Raï, patriarche des Maronites. Cette expérience a été l’occasion de « vérifier la communion catholique » et de poursuivre le dialogue avec les autres confessions chrétiennes.

Mgr Yves Le Saux  : « Le socle, c’est le Concile »
L’évêque du Mans a vécu un « événement ecclésial fort ». Il encourage à relire les textes du concile Vatican II, « socle » pour la Nouvelle Evangélisation. Il relaie l’invitation du pape Benoît XVI aux chrétiens d’une nouvelle adhésion au Christ, à l’occasion de l’Année de la foi. Il appelle aussi à « réveiller la nostalgie de Dieu dans le cœur de nos contemporains ».

Mgr Pierre-Marie Carré : « Un travail de synthèse »
Archevêque de Montpellier et secrétaire spécial du Synode, il est revenu sur son rôle de lien entre les 40 rédacteurs et le Rapporteur général du Synode, le cardinal Donald Wuerl, archevêque de Washington. Pour aboutir aux 58 propositions du Synode, il a expliqué avoir recueilli 327 propositions et 529 amendements ! Un travail de synthèse qui avait pour risque un certain nivellement.


Évènements à venir

0 | 5

0 | 5



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.14