Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Conférence du Père Régis Evain : Vatican II
Vatican II et Evangélisation
Article mis en ligne le 15 mars 2012
logo imprimer

Vatican II et Évangélisation

Le concile Vatican II, dont nous allons fêter en octobre prochain le cinquantième anniversaire de son ouverture, a posé les bases d’une plus grande ferveur missionnaire et évangélisatrice de l’Eglise, dont les différents papes se sont depuis fait l’écho.

Le bienheureux Jean XIII avait convoqué le concile pour aider l’Eglise à être à la hauteur des défis que le contexte social et culturel contemporain posait à la foi chrétienne, à son annonce et à son témoignage. Les travaux du concile ont donné lieu à plusieurs documents, mais l’apport principal est sans doute celui d’une meilleure définition de l’Eglise, afin d’en approfondir le mystère.

Dépassant une définition la comparant à une organisation visible à laquelle on pouvait ou non appartenir, les Pères conciliaires l’ont présentée comme un « sacrement ». En effet, à l’image du Christ, l’Eglise a une part visible et une autre liée à Dieu qui est invisible, faisant d’elle « à la fois le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu » (Lumen Gentium 1). Et si le Père a envoyé son Fils dans le monde afin que tout homme puisse connaître Dieu dans son mystère et y participer, l’Eglise poursuit cette mission du Christ et est ainsi missionnaire dans sa nature (Lumen Gentium 2).

De ce nouveau regard découle plusieurs conséquences dont celle de présenter l’Eglise comme le « nouveau peuple de Dieu » (Lumen Gentium 9) dont tous ses membres sont appelés à la sainteté. Cet aspect permet de mettre en évidence le sacerdoce commun de tous les baptisés, au sein duquel on peut distinguer le sacerdoce ministériel (évêques – prêtres) qui vient structurer ce peuple et au sein duquel il exerce son autorité comme un service.
L’Eglise étant ainsi redéfinie, la vocation à la sainteté étant pour tous ses membres, son caractère missionnaire étant affirmé, c’est donc tous les chrétiens qui sont appelés à évangéliser, fidèles laïcs compris !
C’est sans doute là que se trouve un apport important du concile, l’évangélisation étant auparavant plutôt réservée aux missionnaires ou aux clercs.

Comment le concile définit-il alors cette mission des laïcs ?
Vivant dans le monde, la vocation propre des laïcs est de sanctifier le monde profane (l’ordre temporel dispose en effet d’une autonomie dans laquelle les laïcs ont à exercer leur responsabilité). Cela se réalisera par l’exercice du sacerdoce commun, que l’on peut distinguer entre trois fonctions :
- la fonction sacerdotale, qui consiste à rendre un culte à Dieu par la vie sacramentelle et à lui consacrer le monde.
- la fonction prophétique, par laquelle s’exerce le témoignage rendu à Dieu par la vie et les paroles.
- la participation au service royal enfin, qui cherchera à établir dans le monde le Règne de Dieu, par la victoire sur le mal et l’intégration dans les structures humaines de la lumière de la foi et de la loi de la charité.



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.32