Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Enseignement : le Père
6 février
Article mis en ligne le 5 février 2012
dernière modification le 26 septembre 2015
logo imprimer

Pour écouter

« Le Père »

Nous chrétiens, nous ouvrons nos célébrations et nous nous signons « Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ».
Les chrétiens sont baptisés « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » (Mt 28,19). Auparavant ils répondent « Je crois » à la triple interrogation qui leur demande de confesser leur foi au Père, au Fils et à l’Esprit : « La foi de tous les chrétiens repose sur la Trinité ».

Les chrétiens sont baptisés « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit et non pas « aux noms » de ceux-ci car il n’y a qu’un seul Dieu, le Père Tout-Puissant et son Fils unique et l’Esprit Saint : la Très Sainte Trinité. Le mystère de la Très Sainte Trinité est le mystère central de la foi et de la vie chrétienne. Il est le mystère de Dieu en lui-même. Il est donc la source de tous les autres mystères de la foi, lumière qui les illumine. Il est l’enseignement le plus fondamental et essentiel dans la « hiérarchie des vérités de la foi ». La Trinité est un mystère de foi au sens strict, un des « mystères cachés en Dieu qui ne peuvent être connus s’ils ne sont révélés d’en haut. Dieu certes a laissé des traces de son être trinitaire dans son œuvre de création et dans sa Révélation au cours de l‘Ancien Testament. Mais l’intimité de son Être comme Trinité Sainte constitue un mystère inaccessible à la seule raison et même à la foi d’Israël avant l’incarnation du Fils de Dieu et la mission du Saint Esprit.

La révélation de Dieu comme Trinité. En Israël, Dieu est appelé Père en tant que Créateur du monde. Dieu est Père plus encore en raison de l’alliance et du don de la Loi à Israël son « fils premier-né » (Ex 4,22). Il est aussi appelé Père du roi d’Israël. Il est tout spécialement « le Père des pauvres », de l’orphelin et de la veuve qui sont sous sa protection aimante.
Jésus a révélé que Dieu est « Père » dans un sens inouï : Il ne l’est pas seulement en tant que Créateur. Il est éternellement Père en relation à son Fils unique, qui est réciproquement n’est Fils qu’en relation à son Père : « Nul ne connaît le Fils si ce n’est le Père, comme nul ne connaît le Père si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut bien le révéler » (Mt 11, 27).
Avant sa Pâque, Jésus annonce l’envoi d’un « autre Paraclet » (Défenseur), l’Esprit Saint. A l’œuvre depuis la création, ayant jadis « parlé par les prophètes », il sera maintenant auprès des disciples et en eux, pour les enseigner et les conduire « vers la vérité tout entière » (Jn 16,13). L’Esprit Saint est ainsi révélé comme une autre personne divine par rapport à Jésus et au Père.

La Sainte Trinité dans la doctrine de la foi. La vérité révélée de la Sainte Trinité trouve son expression dans la règle de la foi baptismale, formulée dans la prédication, la catéchèse et la prière de l’Eglise. Au cours des siècles, l’Eglise a cherché à formuler plus explicitement sa foi trinitaire tant pour approfondir sa propre intelligence de la foi que pour la défendre contre les erreurs qui la déformaient. Ce fut l’œuvre des conciles anciens, aidés par le travail théologique des Pères de l’Eglise et soutenus par le sens de la foi du peuple chrétien.

L’Eglise utilise le terme « substance » (rendu aussi parfois par « essence » ou par « nature ») pour désigner l’être divin dans son unité, le terme « personne » ou « hypostase » pour désigner le Père, le Fils et le Saint-Esprit dans leur distinction réelle entre eux, le terme « relation » pour désigner le fait que leur distinction réside dans la référence des aux autres.
La Trinité est Une. Nous ne confessons pas trois dieux, mais un seul Dieu en trois personnes. Dieu est unique mais non pas solitaire.

En bref :

- Le mystère de la Très Sainte Trinité est le mystère central de la foi et de la vie chrétienne. Dieu seul peut nous en donner la connaissance en se révélant comme Père, Fils et Saint Esprit.

- L’incarnation du Fils de Dieu révèle que Dieu est le Père éternel, et que le Fils est consubstantiel au Père, c’est-à-dire qu’Il est en Lui et avec Lui le même Dieu unique.

- La mission du Saint Esprit, envoyé par le Père au nom du Fils et par le Fils « d’auprès du Père » ( Jn 15, 26) révèle qu’Il est avec eux le même Dieu unique. « Avec le Père et le Fils Il reçoit même adoration et même gloire ».

- Par la grâce du Baptême « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit », nous sommes appelés à partager la vie de la Bienheureuse Trinité, ici-bas dans l’obscurité de la foi, et au-delà de la mort, dans la lumière éternelle.

Pour approfondir l’enseignement
- A chaque fois que nous faisons le Signe de la croix,

  • avons-nous conscience de professer notre foi en ce Dieu Père, Fils et Esprit Saint ?
  • Avons-nous bien conscience que notre foi repose sur la Trinité ? Les chrétiens sont baptisés « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit et non pas « aux noms » de ceux-ci car il n’y a qu’un seul Dieu, le Père Tout-Puissant et son Fils unique et l’Esprit Saint : la Très Sainte Trinité. Cette unicité de Dieu est-elle claire pour tous les membres de la cellule ?
  • Avez-vous bien compris ce que Jésus apporte comme éclairage par rapport à Israël où Dieu est également appelé Père ?

En cellule, soulignez bien la différence. « Dieu est unique mais non pas solitaire » :

  • Que pensez-vous de cette formule.
  • Vous éclaire-elle un peu plus sur de la Trinité ?
  • En tant que membres des cellules comment pourriez-vous témoigner de ce Dieu « Père » à partir de cet enseignement ?
  • Que diriez-vous d’essentiel ?



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.9