Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Comment trouver la confiance pour oser parler de Jésus ?
Article mis en ligne le 4 janvier 2017
dernière modification le 3 mars 2017
logo imprimer

Pour écouter

cliquer sur l’icône

201701 Comment trouver la confiance pour oser parler de Jésus ? Jésus sera là : il agit en moi et dans l’autre !

Comment trouver la confiance pour oser parler de Jésus ?

Cette question est excellente !
Elle nous oblige à creuser des questions préalables qui sont des fondements de notre vie chrétienne.

En effet, comment est-ce que j’envisage l’évangélisation ?
S’agit-il seulement d’un effort de ma part et d’une réponse aléatoire de mes interlocuteurs ?
Ou bien s’agit-il d’une collaboration de ma part à l’œuvre de Dieu qui est présent
et qui agit mystérieusement aussi bien en moi que dans mon interlocuteur ?

Si je crois que c’est le Seigneur Jésus qui est déjà présent en moi par sa grâce depuis mon baptême, et si je crois de plus qu’il veut bien plus que moi le salut de mon interlocuteur parce qu’il a donné sa vie sur la croix pour lui aussi, alors tout change ! Jésus est déjà à l’œuvre dans mon interlocuteur, et mon intervention a pour but d’aider cette action intérieure préalable du Christ à émerger.

Je ne parlerai de Jésus que dans la mesure où j’aurais moi-même d’abord fait l’expérience de sa présence dans ma vie et de son amour bouleversant pour moi.
En effet, évangéliser n’est rien d’autre que partager le petit peu de Jésus que j’ai déjà réellement expérimenté.
Évangéliser n’est jamais répéter un discours intellectuel et théorique sur Dieu - aussi juste et bon soit-il - , mais partager une expérience de vie et d’amitié avec le Christ.
Témoigner de Jésus suppose donc un minimum de vie intérieure, de pratique du dialogue, du cœur à cœur avec Lui.
Témoigner de Jésus suppose d’avoir déjà constaté les signes de sa présence et de son action très concrète dans ce qui m’arrive. C’est tout le but de l’échange en cellule sur ce que Dieu a fait pour moi et de ce que j’ai fait avec lui et pour lui au cours de la semaine écoulée. Si je suis capable de partager cela ‘en famille’ au sein de la cellule, alors je devrais pouvoir le faire aussi avec quelqu’un qui semble plus loin de Dieu, mais avec qui j’ai déjà un minimum d’amitié.
Je parlerai de Jésus si je sais d’expérience qu’il vit en moi.

Mais je ne pourrai m’adresser à quelqu’un qui n’a pas encore la foi, ou à peine naissante, que si je suis sûr dans la foi qu’il est déjà habité et travaillé par un certain mode de présence du Christ.
En m’adressant à un quelqu’un pour lui parler de Jésus, je pose déjà un acte de foi : je crois que le Christ l’aime d’un amour infini, et je ne doute pas que Jésus lui a déjà donné des grâces prévenantes pour préparer et ouvrir son coeur.
De plus, je ne vais pas témoigner du Christ au petit bonheur devant des inconnus sans réflexion préalable. Je vais chercher dans mon oïkos, c’est à dire dans mon réseau naturel de relations amicales, des personnes avec lesquelles j’ai déjà suffisamment échangé pour discerner en elles des signes de la présence et de l’action intérieure du Christ.
C’est tout le sens et le but de ce travail en cellule de discernement au sein de la liste des membres de l’oikos d’une ou deux personnes que Jésus me montre. Je témoignerai devant elle parce que j’aurai déjà acquis la certitude que Jésus est présent en elle, et dans l’adoration et la prière pour elle, j’aurai moi-même goûté à quel point Jésus l’aime.

C’est cet état d’esprit qui change tout : il lie ensemble :
• une bienveillance radicale pour la personne fondée dans la prière
• un discernement de l’action de Dieu dans la vie de l’autre
• une capacité à témoigner de l’action de Dieu dans ma propre vie.

C’est la combinaison de ces trois éléments qui fait la richesse d’un dialogue de salut, qui me fait oser le témoignage de Jésus.

Quelques pistes de réflexion et d’échange :
• Pour cette nouvelle année, avez-vous relu votre liste d’oikos ?
• Gardez-vous la même personne en vue d’une évangélisation plus spéciale, ou faut-il en changer ?
• Quels sont les signes que vous avez pu voir de l’action de Dieu dans la vie de cette personne, et qui seraient une base de départ pour un échange de témoignage sur le Christ ?




puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.9