Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Vivre dans l’Esprit : La Parole
Article mis en ligne le 31 janvier 2016
dernière modification le 8 octobre 2017
logo imprimer

Pour écouter

cliquer sur l’Icône

5. VIVRE DANS L’ESPRIT : LA PAROLE DANS L’ÉVANGILE DE SAINT JEAN (Ch 16)

13 Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière.
En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.
14 Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.
15 Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit :
L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.

Chers frères et sœurs
des Cellules Paroissiales d’Évangélisation.

Je vous avais annoncé une trilogie : Louange, Communion, Évangélisation.
Mais à la réflexion, après la louange, il faut aborder le thème de la Parole. En effet, ni la Communion ni l’Évangélisation ne pourront s’accomplir dans l’Esprit-Saint sans
que la Parole ne se soit enracinée en nous. C’est pourquoi j’ai choisi ces versets du chapitre 16 de St Jean, où Jésus, avant sa passion, promet et annonce à ses apôtres la venue de l’Esprit-Saint. Il dit que l’Esprit va prendre de son bien pour nous en faire
part et qu’en cela il le glorifiera. Quel est donc ce bien propre de Jésus ?

Évidement, c’est la Parole ! C’est de la Parole que l’Esprit se saisit pour nous en faire part. Il va l’inscrire en nous, cette Parole qui est le bien propre de Jésus ; il va nous la révéler.
En effet, l’œuvre de l’Esprit est d’incarner la Parole de Dieu.
C’est le grand mystère qui s’est accompli au jour de l’annonciation dans le sein de la Vierge Marie, et cet évènement de l’incarnation du Verbe est une clé essentielle pour comprendre le rapport qui unit Jésus à l’Esprit Saint. Jésus dit la Parole du
Père, il la dit objectivement, pour que des oreilles l’entendent.
Mais il faut que l’Esprit-Saint l’inscrive dans nos cœurs, qu’il la fasse descendre dans notre chair, dans la chair de notre vie. Et c’est seulement par ce travail de l’Esprit que la Parole va porter du fruit en nous, être féconde. C’est l’expérience que Marie a
faite dans sa propre chair en concevant le Verbe de Dieu, et c’est l’expérience que produit en nous le Saint-Esprit lorsque nous réalisons la Vérité de l’Écriture, lorsque notre intelligence s’éclaire.

La Parole en effet peut bien être proclamée extérieurement, elle peut même être lue, relue, réfléchie intellectuellement sans forcément s’incarner au-dedans de nous. C’est ce mystérieux travail de l’Esprit qui nous prend, comme Marie, sous son ombre,
et suscite cet Amen profond, ce consentement plein de bonheur de l’esprit humain qui tout d’un coup (ou progressivement) comprend et reçoit. Un passage de la 2ème lettre aux Corinthiens explique cela très bien (2 Co 3,14-18). Paul explique que quand
les enfants d’Israël lisent la bible, leur entendement est obscurci.

« jusqu’à ce jour en effet, il y a comme un voile qui recouvre l’Écriture » et Paul ajoute : « C’est le Christ qui ôte le voile, qui fait apparaître la Parole » et au v.16 : « quand on se convertit au Seigneur, le voile est enlevé. » Bien sûr, il parle des juifs au temps de la 1ère alliance, mais on peut le dire de tous les croyants, y compris des baptisés qui n’ont pas fait l’expérience du Saint-Esprit. La bible est pour eux obscure et compliquée, parfois elle leur semble injuste. Elle n’est pas cette Parole-source, cette Parole de référence, cette Parole vivante qui a pleine autorité sur leur vie. Mais quand on se convertit au Seigneur, la Parole prend vie ! Dans ce même passage l’apôtre précise -et c’est très important pour nous- : « ...car le Seigneur, c’est l’Esprit, et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté »

Or, « l’Esprit atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » dit l’apôtre (Rm 8, 16 ). Plus largement, on peut dire que le travail de l’Esprit, en donnant vie à la Parole en nous, c’est de nous faire entrer dans la doctrine de la Foi (qu’on pourrait ici
appeler la ‘Parole de la Foi’) A cet égard, l’exemple d’André Frossart est très significatif : élevé dans une famille anticléricale et sans aucune culture chrétienne, il rencontre le Christ en entrant par hasard dans une église où des religieuses adoraient le Saint-Sacrement. Flashé par le Seigneur, il témoignera avoir reçu en un instant toutes les vérités de la foi catholique ! Moi-même, lorsque j’ai été visité par le Seigneur à 17 ans, j’ai reçu le don tout à fait soudain de la maturité de la Foi.
On comprend donc pourquoi Paul exhorte les Colossiens à ce que la Parole de Dieu habite en eux dans toute sa richesse ! (Col 3,16) En effet, si l’Esprit incarne la Parole, il ne va donner vie qu’à la Parole que nous écoutons, que nous lisons ! Il est donc vital que nous nous nourrissions de la Parole afin que l’Esprit la fasse vivre.
La Parole ainsi révélée par l’Esprit, c’est bien sûr la Parole de la Bible. Mais c’est aussi ce don assez direct, assez particulier de la prophétie. La prophétie est une caractéristique très forte de la présence de l’Esprit-Saint, elle est la seule citée à son sujet dans le credo : ‘il a parlé par les prophètes’ (ce passé nous renvoie aux
prophètes bibliques, certes, mais au présent, c’est vrai aussi !)

Quelqu’un qui prophétise parle au Nom du Seigneur, de telle sorte que celui qui entend avec un cœur ouvert entend vraiment la voix de Dieu. Ce sera peut-être une parole de connaissance , c’est à dire une parole révélant des choses que lui seul peut connaître (soit de sa santé, soit de son histoire...) et se voyant ainsi connu par Dieu, il va rendre gloire à Dieu (Cf 1Co 14, 25 et Nathanaël Jn 1, 47-49 ou la samaritaine Jn 4, 16-19) Une prophétie peut-être une parole d’exhortation à la conversion, ou une parole de confiance ; jamais elle ne sera divergente de la doctrine de la foi ou de l’Écriture. Au contraire, elle sera très souvent confirmée par des paroles bibliques... L’apôtre Paul, à la suite de Moïse qui désirait que le Seigneur fasse de tout son peuple un peuple de prophètes, aspire à ce que nous prophétisions. (1 Co 14, 5) )
La Proclamation et l’attestation de la Parole, son habitation dans notre cœur est donc un fruit nécessaire et manifeste de la présence de l’Esprit-Saint. Nous avons noté qu’au jour de la Pentecôte, les apôtres exultent en louange. Mais, immédiatement,
la Parole est annoncée sous la forme d’un enseignement intense de Pierre sur la Résurrection du Seigneur Jésus. Je rends grâce à Dieu pour la venue du Saint-Esprit qui fait de nous des confesseurs de la Foi : des hommes et des femmes capables, dans ce monde sans Dieu, de proclamer que nous sommes sauvés par le Christ Vivant et bien aimés du Père !

A bientôt. P. Frédéric+

QUESTIONS POUR LE PARTAGE :
- Comment puis-je dire que la Parole est vivante en moi ?
- Ai-je déjà reçu pour moi, ou été témoin de parole(s) prophétique(s) ?


Dans la même rubrique

Évènements à venir

0 | 5 | 10

0 | 5 | 10



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47