Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

Jésus et les 5 essentiels
Article mis en ligne le 17 janvier 2016
dernière modification le 2 janvier 2017
logo imprimer

JESUS ET LES 5 ESSENTIELS

Poursuivons notre approfondissement de cette belle pédagogie des 5 essentiels pour la vie et la mission de l’Église. Souvenez-vous A B C D E : Adoration ; Belle communauté conviviale ; Charité dans le service ; Disciple à former ; Évangélisation. Je me propose de survoler avec vous l’évangile pour voir comment Jésus lui-même vit ces cinq essentiels et comment il apprend à ses disciples à les vivre.

Jésus prie, il adore le Père. Dès le début de son ministère, avant même de partir en mission, il va au désert dans la solitude pour être en présence de son Père, et de rien d’autre que son Père. Sur le chemin, il va trouver le combat spirituel mais il continuera d’être tourné vers son Père, et c’est ce lien avec son Père qui fera fuir l’Adversaire. Puis nous le voyons à plusieurs reprises dans l’évangile quand il est en mission à Capharnaüm : de bon matin il s’en va pour prier dans la montagne et ses disciples le cherchent pour aller faire d’autres guérisons, mais lui s’est éclipsé pour prendre du temps avec le Père. Ainsi, il trouve une nouvelle orientation à sa mission, et leur annonce qu’il faut partir dans d’autres villages. Nous le voyons encore lorsqu’il exulte de joie au retour de la mission des disciples quand il dit : « Père, je proclame ta louange ! Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux plus petits ».
Il y a sans doute d’autres occurrences de la prière de Jésus... Au moment de ressusciter Lazare, il dit « Père, je savais bien que tu m’exauces toujours, mais c’est pour cette foule que j’ai parlé ». Cette mention « je savais bien que tu m’exauces toujours »signifie qu’à chaque fois qu’il fait un miracle, il le demande au Père ! Il a finalement toujours prié son Père. Il est toujours en présence de son Père, il est toujours dans l’Adoration. Avant de choisir ses disciples, il avait passé toute une nuit dans la prière pour les recevoir du Père, et à la fin, quand il va faire d’eux de véritables apôtres, serviteurs de la nouvelle alliance dans l’eucharistie (Jn 17), il invoque le Père pour qu’ils soient un, consacrés dans la vérité, et que par leur parole, le monde croie. Là encore, il manifeste combien tout ce qui est au Père est à Lui, ce qui suppose évidemment cette communion dans la prière. Jusqu’à sa dernière heure Jésus sera en prière : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font »

Donc Jésus prie, mais Jésus est convivial. Nous le voyons souvent à table. Il va aux noces de Cana, et ce n’est pas pour faire une « morale de pisse-vinaigre » auprès de ceux qui sont invités ! Jésus n’est vraiment pas janséniste, au contraire, il va leur permettre de prolonger la fête avec du meilleur vin !
Jésus ne va pas que chez les « gens bien » : il va chez Matthieu le publicain qui a invité tous ses amis au moment de sa conversion et il n’y a pas que des gens bien ! Mais il va aussi chez Simon le pharisien, et c’est l’occasion pour lui d’enseigner, car Simon aussi doit comprendre que Dieu accueille la femme pécheresse qui vient lui oindre les pieds avec du parfum... Il s’en passe des choses à table avec Jésus dans l’évangile ! La convivialité fraternelle se sera aussi avec les apôtres quand il leur dit « venez par ici et reposez-vous un peu », ou bien quand il va chez Marthe et Marie à Béthanie. Non, vraiment Jésus n’est pas cet austère gourou qui mépriserait l’humanité. D’ailleurs il dira « le Fils de l’homme est venu, il mange et il boit et l’on dit c’est un glouton, un ami des publicains et des pécheurs. » Donc Jésus est fraternel et convivial.

Jésus est au service des pauvres dans la charité. Au moment du remplacement de Judas par le tirage au sort de Mathias (Ac1), Pierre dira qu’il faut choisir quelqu’un qui a été avec eux « depuis que Jésus est passé en faisant le bien. » De fait, l’Evangile montre combien Jésus ne se lasse pas d’ouvrir les yeux des aveugles, de redresser les courbés, de purifier les lépreux... Il était saisi de pitié devant la foule parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Et il ne voulait pas laisser repartir la foule à jeun. Il y a dans le cœur de Jésus une pitié et une bienveillance, une tendresse même qui fait de lui le Serviteur. Il dira « je ne suis pas venu pour être servi, mais pour servir et donner ma vie en rançon pour la multitude ». Jésus vraiment ouvre la voie royale du service des pauvres.

Jésus forme ses disciples. Évidemment, on ne peut pas dire que lui-même se forme : il est le Verbe Éternel, il n’a pas besoin de se former. Il est la source de toute formation, la source de toute connaissance. Mais il prend du temps pour que ses disciples approfondissent leur vie spirituelle, leur compréhension du mystère de Dieu. Il leur explique les paraboles en particulier. Sur la montagne, il emmène ses disciples et il leur explique la nouvelle Loi de Dieu (Mt 5-7). Quelle formation, ce sermon sur la montagne ! Vraiment Jésus n’a pas fait que des slogans et des miracles, il a pris du temps pour qu’on le comprenne mieux et les paraboles sont une pédagogie royale où Jésus l’enseignant va faire grandir les amis de Dieu.

Enfin Jésus évangélise, il annonce le Royaume et il l’annonce en le manifestant : « le Royaume de Dieu est tout proche de vous », « celui qui a soif qu’il vienne à moi et qu’il boive » Il le fait par une parole et des actes très publics, afin de conduire ses auditeurs à une nouvelle relation à Dieu. Il les appelle à le suivre. Appeler à suivre Jésus, c’est le propre de l’évangélisation. Quand nous évangélisons, nous annonçons Jésus ; mais quand Jésus évangélise, il annonce le Père et s’annonce lui-même ! Le dynamisme de l’Évangélisation, c’est d’interpeller ceux qui ne demandaient rien, ceux qui passaient par là, ceux qui étaient là par simple curiosité. Jésus leur dit « le Père vous aime, le Royaume est là, vous êtes bénis, vous êtes biens aimés. » Voilà la Parole de Jésus qui est une vraie parole d’évangélisation.

Prochainement nous verrons dans l’évangile puis dans les actes des Apôtres comment les disciples eux-mêmes vivent des 5 essentiels.

A bientôt ! P. Frédéric


Évènements à venir

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47