Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

« Heureux les invités au banquet des noces de l’Agneau »
Article mis en ligne le 31 janvier 2016
dernière modification le 23 janvier 2016
logo imprimer

« Heureux les invités au banquet des noces de l’Agneau »

Après l’Épiphanie qui est la manifestation de la Gloire de Dieu au milieu des hommes, l’Église aime à reprendre le récit du baptême puis celui des noces de Cana qui sont deux autres manifestations de cette gloire de Jésus à l’aube de son ministère public.
Les noces de Cana se situent trois jours après l’appel des premiers disciples, comme une allusion déjà par saint Jean à la manifestation de la victoire de Jésus Ressuscité.
Au cœur de ce récit, se trouvent Jésus et sa mère, laquelle intervient pour signaler que le vin manque, mais elle ne demande rien. La réponse de Jésus semble mettre en cause le lien mère-fils puisqu’il lui demande littéralement : « quoi entre toi et moi ? », précisant que son heure n’est pas encore venue. En fait, par cette demande implicite, Marie manifeste à Jésus son consentement à le voir accomplir désormais sa mission.
Il va ainsi poser un premier signe en accomplissant le miracle de changer l’eau en vin à des noces où c’est l’époux qui devait normalement fournir le vin. Une noce nouvelle vient donc se substituer à celle qui était en cours, une noce dont le Christ est l’époux !
Tel est le premier signe : Jésus n’ouvre pas son ministère par un discours inaugural, mais par un geste symbolique : il donne à boire un vin supérieur qui introduit dans la vraie joie. Il annonce ainsi ce qu’il s’apprête à réaliser par tout son ministère jusqu’à « l’Heure » de la Passion : descendant dans la mort, il ressuscitera le troisième jour pour relever l’humanité déchue, et l’introduire comme son Épouse dans les noces éternelles où coule en abondance le vin nouveau de l’Esprit.
En entendant à la messe tout au long de cette nouvelle année cette invitation : « Heureux les invités au banquet des noces de l’Agneau », puissions-nous exulter de joie car c’est le lieu où le Christ Époux fait de son Église son Épouse éternelle !

Père Régis Evain
Curé Modérateur du Pôle Missionnaire de Brie-Sénart




puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.9