Bandeau
Paroisse Combs-la-Ville
Slogan du site

Site de la paroisse catholique de Combs-la-Ville

COP 21
Article mis en ligne le 20 décembre 2015
dernière modification le 19 février 2016
logo imprimer

COP 21

Des quatre coins de la terre, l’accord adopté samedi dernier à Paris par les représentants de 195 pays à la COP21 a été salué comme "un moment historique". Quant à savoir quand et comment cet accord entrera en vigueur, c’est une interrogation tout autant historique. Ce qui est sûr en revanche, c’est la très grande influence qu’a exercée à des degrés divers l’encyclique du Pape François Laudato Si, consacrée à la protection de la nature et de l’environnement. Ceux qui ont suivi de près les travaux de la COP21 auront noté les innombrables références des représentants des pays pauvres et menacés aux paroles de François.
Lors de son récent voyage en Afrique, le Saint Père a redit son espoir "que la COP21 débouchera sur la conclusion d’un accord global et transformateur fondé sur les principes de solidarité, de justice, d’équité et de participation, et qui tende à la réalisation de trois objectifs : l’allègement de l’impact du changement climatique, la lutte contre la pauvreté et le respect de la dignité humaine".
Réjouissons-nous de constater que l’Eglise a réussi à faire entendre sa voix, non pas qu’elle fût la seule à tenir un tel langage, mais son universalité a fait d’elle un intervenant déterminant. Combien de fois n’a-t-on pas entendu à la tribune un délégué d’un petit pays faire référence à l’encyclique de François ! Combien d’orateurs n’ont-ils pas fait le lien entre défense de l’environnement et justice sociale en totale harmonie avec François qui, dans son encyclique, a écrit qu’"écologie et justice sociale vont de pair".
L’accord adopté, reste le plus dur à faire maintenant (ratification par chacun des pays signataires, déblocage et vote des crédits nécessaires à sa mise en pratique etc) et il est certain que l’Eglise ne va pas relâcher la pression tant François tient à cœur d’œuvrer pour établir davantage de justice sociale dans le monde. L’Eglise va continuer à inviter à un chemin de conversion vers une sobriété heureuse avec l’adoption de modes de vie plus respectueux de l’environnement.
A Nairobi, François a exhorté la foule à combattre "la mondialisation de l’indifférence qui nous fait lentement nous habituer à la souffrance de l’autre, comme si elle était normale". "Notre maison commune est polluée, notre système mondial actuel est insoutenable", confiait la semaine dernière le Pape à Paris-Match. Voilà des paroles fortes ; gageons qu’il y en aura d’autres pour éviter qu’après l’accord de Paris, le monde retombe vite dans ses travers où la surconsommation des uns se développe au même rythme que la paupérisation des autres.

Dans la même rubrique

Évènements à venir

0 | 5 | 10

0 | 5 | 10



puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce
2017 © Paroisse Combs-la-Ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.41